La poule de Gournay 

                

Espèce en voie de disparition, elle intrigue plus d'un curieux par son plumage blanc, moucheté de tâches noires.

Cette volaille du Pays de Bray a bien failli disparaître lorsque sont apparues, sur les marchés, les volailles industrielles.

La légende raconte que c'est une paysanne brayonne qui recouvrit ses poules blanches de suie noire, afin de faire croire que celles-ci n'étaient que des corbeaux. Grâce à ce stratagème, elle évita ainsi de payer une partie de la rente féodale (rente qui était versée au Seigneur, par les paysans, pour l'occupation de terres agricoles). La féodalité était un système politique en France avant 1789).

Aujourd'hui, de nombreux passionnés se chargent de la sauvegarde de la poule de Gournay : on peut désormais observer cette espèce ainsi que d'autres races, lors de différentes manifestations.

S'intéressant à l'histoire des races, M. LOMENEDE, passionné par la poule de Gournay, a appris par Internet que la "Orusthöna", poule d'origine suédoise, ressemblait particulièrement à notre poule brayonne. La poule ne serait-elle pas d'origine nordique ?

Les "Vikings" auraient semble-t-il transporté du bétail, des volailles, lors de leurs différents périples...

 

Plus d'infos :   Fiche-Gournay 

 

Vous voulez des recettes « Recette fournie par le CSRAN avec l’aimable autorisation de Slow Food »:

-  Poulet de gournay roti

-  Poulet de gournay grillé sauce diable

-  Fricassée de volaille de gournay aux girolles et risotto

-  Volaille de gournay au vinaigre de miel saveurs de fin d'été

 

Pour plus d'informations, contacter :

 

Club de Sauvegarde des Races Avicoles Normandes (CNRAN)

 Président : Bruno LOMENEDE

156, route du four à pain  76750 BOSC ROGER SUR BUCHY

 02.32.80.10.69.   brunolo2@wanadoo.fr                   Site officiel :  csran

 

Prochainement, retrouvez la Poule de Gournay et la naine à la ferme de  Samuel THEVENET

06 73 26 04 94